Le 21 avr. 2021
De 9h à 11h

Lieu Webinaire gratuit

Webinaire gratuit !

Activité physique et santé mentale : motivation, astuces, ressources

L'ACSM-Filiale de Montréal reçoit Isabelle Doré, Ph.D !

L’activité physique entraine des bénéfices pour la santé mentale ; elle permet de promouvoir le bien-être et la qualité de vie et réduit le stress, la détresse psychologique, les symptômes anxieux et dépressifs notamment. Mais…

Est-ce que toutes les activités physiques et sportives entrainent des bénéfices pour la santé mentale ? Certaines activités physiques devraient-elles être privilégiées ? Quels contextes d’activité physique permettent de maximiser les bienfaits sur la santé mentale ? Toutes les raisons pour bouger sont-elles favorables pour la santé mentale ? Comment trouver la motivation, les astuces et les ressources pour bouger dans le contexte actuel de la pandémie de COVID-19 ?

Lors de ce webinaire, nous vous partagerons les plus récentes connaissances scientifiques quant aux modalités de l’activité physique qui permettent de maximiser les bienfaits sur la santé mentale. Nous discuterons également des différents mécanismes – biologiques, psychologiques et sociaux – susceptibles d’expliquer les bénéfices de la pratique d’activité physique sur la santé mentale. Enfin, nous aborderons l’impact de la pandémie de la COVID-19 sur la santé mentale et les saines habitudes de vie et discuterons de l’activité physique comme stratégie de promotion de la santé dans ce contexte exceptionnel.

Conférencière 

 Isabelle Doré, PhD est professeure à L’École de kinésiologie et des sciences de l’activité physique à la faculté de médecine de l’université de Montréal et chercheur au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CRCHUM). Ses travaux de recherche portent sur l’activité physique comme stratégie pour promouvoir la santé mentale et réduire le risque de troubles anxieux et dépressifs et visent à comprendre les mécanismes susceptibles d’expliquer les bienfaits de l’activité physique sur ces indicateurs de santé mentale. Ses recherches s’intéressent principalement aux adolescents et jeunes adultes de la population générale, les personnes ayant                                                   reçu un diagnostic de cancer et les populations greffées et immunosupprimées.